Overblog
Editer la page Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Théâtre du Feu Follet

Z-1979 : 1788

, 11:25am

Publié par Maurice Lamy

  Dans l’euphorie du succès et dans une ambiance survoltée, il fut décidé de s’arrêter un moment sur un point focal sur l’histoire paysanne : la grande misère dans les campagnes de 1788, qui prépara grandement la Révolution française de 1789.

 

Maurice Lamy s’adressa à un auteur Jean-Dominique de La Rochefoucauld, qui avait écrit pour la télévision un scénario sur cette année terrible de 1788. Une dramatique de télévision avait été réalisée, située dans le Berry. Maurice Lamy demanda à l’auteur l’autorisation d’adapter son scénario dans le format du Livre vivant. Ce qu’il accepta volontiers. Maurice Lamy reprenant la trame de l’histoire, la transposa sur le plan local de la commune de Limalonges en Poitou.

                                            

Le spectacle fut intitulé :

 

" 1788, les quatre saisons  d’un espoir ".

 

    Il faut dire que dans la région, là non plus, le fond et les informations ne manquaient pas.

Les Cahiers de Doléances étaient particulièrement abondants à Limalonges, commune de tradition contestataire et progressiste s’il en est… Il y avait même pléthore de documentation. On se lança donc dans un spectacle, moins " son & lumière " que les précédents, mais qui reconstituait plus fidèlement et avec beaucoup de réalisme, la vie d’une petite commune rurale : ses nobles, ses notables, ses miséreux, ses joies et ses souffrances, toute une année de vie ponctuée par les quatre saisons, depuis l’été 1788 à la mauvaise récolte de juillet 1789…

 

Cette fois, le dispositif scénique est tourné dans l’autre sens et regarde l’église, et donc le cœur du village.

 Six représentations furent programmées, malgré une annulation pour intempéries, 700 personnes profitèrent chaque soir du spectacle…  

Ce fut encore un magnifique succès d’équipe.

A Limalonges avec ces spectacles magnifiques et intenses, on a connu cette ivresse de la réussite montante où l’on sait :  

 " Qu’à chaque fois, il faudra faire mieux la prochaine fois ! "…

    Pourtant il n’y aura pas : "Quatre à la suite", et en 1980, une pause s’impose…