Overblog
Editer la page Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Théâtre du Feu Follet

H03 - de 1969 à 1983 : L'activité théâtrale va se diversifier…

, 11:06am

Publié par Maurice Lamy

H03 - de 1969 à 1983 : L'activité théâtrale va se diversifier…

En 1968, Roger AUVIN, qui a alors soixante ans tout juste, décide de passer la main après plus de trente années consacrées à la Section Théâtrale du Foyer Civil de Limalonges. A cette l’époque, les membres de cette troupe sans animateur, demandent à un jeune prof qui réside depuis peu à Limalonges, s’il veut bien reprendre le flambeau de Roger et s’occuper de faire vivre la troupe.

  Maurice LAMY a alors 26 ans, il a fait du théâtre dans son village natal depuis l’âge de 13 - 14 ans et il adore travailler ce mode d’expression. Il est à ce moment-là le plus jeune des membres de la troupe dont il va reprendre l’animation. Les membres en sont alors : René Auvin, Marcel et Nicole Ragot, René et Huguette Bouscot, Marie-Claude Morisset… Moïsette Quintard et sa sœur : Marie-Thérèse Gagnaire, ou encore René Pourajaud. Tous ces hommes et ces femmes vont ainsi contribuer à ancrer et à perpétuer la tradition théâtrale à Limalonges, encore pendant plus d’une bonne quinzaine d’années.

  Au début de cette reprise, le répertoire fut plutôt traditionnel et dans la lignée des pièces qui se jouaient du temps de Roger Auvin, puis le choix des œuvres jouées va petit à petit évoluer vers des pièces d’auteurs telles que : "Le pain blanc"  de Claude Spaak, "Ils étaient tous mes fils" d’Arthur Miller, ou : "Pique-nique en campagne" de Fernando Arrabal,  "Plaidoyer pour une rebelle" de Emmanuel Roblès, ou encore "Les fusils de la Mère Carrar " de Bertold Brecht, " Le silence de la mer " de Vercors. " Les Rosenberg ne doivent pas mourir", d’après Alain Decaux et " Ce soir on improvise " de Luigi Pirandello…

Mais Maurice Lamy, qui guide les choix du répertoire, est aussi particulièrement intéressé par l'écriture d'adaptations de romans où de films. Adaptations pour le théâtre qu’il réalise lui-même en pensant à la mise en scène et au jeu des acteurs de la troupe qu'il connait bien… Ce sont des réalisations comme "Le journal d’Anne Frank", "La femme du boulanger", et surtout : " L’espagnol " d’après le roman de Bernard Clavel

  Dans la foulée de la reprise de la Section Théâtre, en 1970, Maurice Lamy propose aux adolescents de la commune de créer au sein du Foyer Civil, un Atelier de Théâtre, associé à la Section Théâtrale des adultes. De nombreux jeunes répondent à l’appel et durant une bonne douzaine d’années, ce sont plusieurs dizaines de jeunes qui vont passer dans cet atelier. On y fait un peu de travail théâtral sur l’expression, le jeu d’acteurs, la voix, dans le but de réaliser chaque année un petit spectacle de montages de poèmes, de saynètes, parfois écrites par les adolescents eux-mêmes. On y présente du René de Obladia ("Classe terminale"), du Guy Foissy ("Il faut viser la pierre"), et surtout l’atelier participe à de nombreuses rencontres de jeunes amateurs, ou l’on échange et où chaque groupe et atelier présente son travail théâtral…

Dans les années 1970, ces jeunes ont entre treize et quinze ans, cet atelier va constituer une véritable pépinière de jeunes talents, un vivier dans lequel les activités théâtrales à venir vont puiser avec bonheur.  Un bon nombre d’entre eux vont d’ailleurs faire du théâtre leur principal hobby et vont continuer à jouer, ici, à Limalonges où ailleurs… Ils se nomment : Jean-Luc Raffoux, Christian Joly, Alain Ragot, Daniel Hébras, Alain Brothier, Yolaine Arnaud, Marie-Christine Robin et son frère Jean-Luc, Mylène Boutin et d’autres encore…

Quelques années plus tard en 1977 exactement les anciens de la Section Théâtrale du Foyer Civil et les jeunes de l’Atelier vont joindre leurs efforts et leurs talents pour constituer un noyau d'une vingtaine d’acteurs au milieu de très nombreux figurants pour monter cette formidable épopée collective que furent les " Livres Vivants"… 

De 1977 à 1985, le théâtre à Limalonges va prendre une nouvelle dimension.  Durant ces années l’ensemble du Foyer Civil va produire autour de l’activité théâtrale, six Livres Vivants. (Voir les pages Fêtes d'été)